SITE OFFICIEL

ACTUALITÉS COVID-19

L'ensemble du territoire est placé en état d'urgence sanitaire. Le gouvernement et le préfet ont pris des mesures pour contenir l’épidémie de la Covid-19. Un couvre-feu s'appliquera à partir de samedi 24 octobre 00h (donc dans la nuit de vendredi à samedi).

Comment fonctionne le couvre-feu ?

A compter de ce samedi 24 octobre, 0h00, aucune activité sur la voie publique ni déplacement n’est possible, dans l’ensemble du département, de 21h à 6h du matin, sauf exceptions listées dans le décret du 16 octobre 2020.

Sont fermés à 21h00 à 06h00 :
  • les restaurants (possibilité de poursuivre une activité de livraison à domicile
  • les espaces de restauration des hôtels avec possibilité de « room service »
  • les magasins de vente, commerces divers et centres commerciaux (ERP de type M), sauf commerces listés en annexe du décret (annexe 5 : stations-services, laboratoires d’analyses…)
  • les établissements d’enseignement artistique spécialisé (ex : conservatoire)
  • les lieux de culte
  • les établissements d’enseignement supérieur et qui ne pourront accueillir plus de 50 % des étudiants en présentiel.

Sont fermés toute la journée :
  • les bars,
  • les établissements sportifs couverts à l’exception des activités des groupes scolaires et universitaires, périscolaires ou de mineurs, sportifs professionnels et de haut niveau, formations continues, handicap et prescriptions médicales, accueil des populations vulnérables et distribution de repas pour publics précaires, organisation de dépistage sanitaire, collecte de produits sanguins et actions de vaccination,
  • les piscines en milieu clos sauf les activités des groupes scolaires, périscolaires ou de mineurs, étudiants, sportifs professionnels et de haut niveau, formations continues, et activités de plein air, handicap et des diplômes de maître nageur,
  • les salles de jeux dont les casinos,
  • les lieux d’exposition, les foires-expositions ou les salons ayant un caractère temporaire (ERP de type T),
  • les fêtes foraines.

Autres cas :
  • Les ERP de plein air (stades par exemple) sont soumis à une jauge maximale de 1 000 personnes.
  • Aucun ERP ne pourra accueillir de public après 21h. Les activités économiques se déroulant sur la voie publique (chantiers, tournages) pourront continuer à s’exercer.
  • Information concernant les établissements communaux de Puget-Ville : la salle Jean Latour est actuellement fermée pour travaux jusqu'à la fin du mois de novembre. Lors de sa réouverture, en décembre, aucune location/prêt ne pourra être accordé étant donné les restrictions en vigueur. Elle pourra être utilisée seulement pour les activités destinées aux groupes de mineurs organisées par les associations de la commune dans le respect des consignes imposées par le gouvernement. Ainsi, aucune activité sportive ne pourra être dispensée à un public adulte. Cette réglementation s'applique également pour l'espace socio-culturel et la salle rurale.

Des déplacements dérogatoires sont possibles :

Seuls les déplacements suivants sont autorisés sur présentation d’une attestation de déplacement entre 21h et 6h du matin :

  • Déplacements entre le domicile et le lieu d’exercice de l’activité professionnelle ou le lieu d’enseignement et de formation.
  • Déplacements pour des consultations et soins ne pouvant être assurés à distance et ne pouvant être différés ou pour l’achat de produits de santé.
  • Déplacements pour motif familial impérieux, pour l’assistance aux personnes vulnérables ou précaires ou pour la garde d’enfants.
  • Déplacements des personnes en situation de handicap et de leur accompagnant.
  • Déplacements pour répondre à une convocation judiciaire ou administrative.
  • Déplacements pour participer à des missions d’intérêt général sur demande de l’autorité administrative.
  • Déplacements liés à des transferts ou transits vers ou depuis des gares ou aéroports dans le cadre de déplacements de longue distance.
  • Déplacements brefs, dans un rayon maximal d’un kilomètre autour du domicile pour seuls les besoins des animaux de compagnie, cette sortie n’est pas une sortie familiale.

⇒ Dans le cas d’un motif professionnel, elle doit être accompagnée d’un justificatif de l’employeur.

Toute autre sortie ou déplacement sera interdit, sous peine d’une amende de 135 € et jusqu’à 3750 € en cas de récidive.


Les justificatifs de déplacements
  • Il faut se munir de l’attestation de déplacement dérogatoire, disponible en version numérique ou en téléchargement. Il est également possible de la recopier sur papier libre. RDV sur www.gouvernement.fr/info-coronavirus.
  • Il faut également présenter un titre d’identité et tout document qui permet de justifier le motif de ce déplacement dérogatoire : justificatif professionnel signé par l’employeur, titre de transport, ordonnance, carte professionnelle pour les soignants, les secours…

Information concernant les transports
  • Il n’y aura pas de fermeture des transports en commun, notamment pour permettre de répondre aux besoins des dérogations.
  • Les déplacements entre les départements ne sont ni interdits ni limités.

Les mesures applicables de l’état d’urgence sanitaire sont toujours applicables :

  • Interdiction de tout rassemblement de plus de 6 personnes dans l’espace public à l’exception : 
    • des manifestations revendicatives,
    • des rassemblements à caractère professionnel,
    • des services de transport de voyageurs,
    • dans certains ERP,
    • des cérémonies funéraires,
    • des visites guidées organisées par des personnes titulaires d’une carte professionnelle
    • et des marchés.
  • Interdiction des événements festifs ou pendants lesquels le port du masque ne peut être assuré de manière continue (événements avec restauration, débits de boissons) dans les salles des fêtes, salles polyvalentes, salles de spectacle… et les chapiteaux, tentes et structures (ERP de type CTS),
  • Dans tous les établissements recevant du public, un protocole sanitaire strict est appliqué : jauge de 4m² par personne dans les lieux à fréquentation « debout », occupation d’un siège sur deux dans les lieux à fréquentation « assise ».
  • Le port du masque grand public demeure obligatoire dans les espaces clos recevant du public, ainsi que dans les autres lieux faisant l’objet d’un arrêté préfectoral. Dans le Var, l’obligation de port du masque a été prolongé jusqu’au 31 octobre dans l’ensemble des marchés de plein-air et sur le territoire de la commune de Toulon et dans les centre-villes de 18 communes du département.

Dans tous les lieux et dans toutes les situations, les gestes barrières doivent être appliqués.
Les déplacements entre les départements ne sont ni interdits ni limités.

⇒ En savoir plus : www.var.gouv.fr ou www.gouvernement.fr


Face au COVID-19, chacun doit se protéger et protéger les autres :